Souvenir de mémoire

Bruno L. a ouvert son café « Le grain d’or » il y a maintenant trois ans au Pré-Saint-Gervais. Cet ancien militaire est rapidement devenu une figure incontournable du quartier avec sa « gueule », sa carrure de rugbyman et son accent du Sud-Ouest. Bruno n’est pas avare de discours quand il s’agit de raconter ses vies passées : soldat, champion haltérophile, garde du corps, entrepreneur, écrivain, cafetier dorénavant et, accessoirement, président de l’association des anciens combattants du Pré-Saint-Gervais, c’est avec fierté qu’il décline ses titres présents et passés.

Pour Bruno tout est affaire de mémoire. Celle-ci est un vrai champ de bataille, un terrain miné sur lequel il mène une lutte permanente pour recoller les morceaux discordants de son passé. Accoudé au zinc, il débite son discours en flux tendu, sa pensée prend des chemins tortueux, suit une logique parfois obscure, faite de paradoxes : amour de la patrie et sentiment d’injustice face aux puissants de ce monde, désir d’ordre et phobie des nouvelles technologies, bon-sens terrien et références mystiques. Son entreprise de reconstruction du passé est sans fin, sisyphéene.

 

documentaire sonore :